Ne vous faite pas prendre au piège

Des réclamations d’assurance voyage refusés!

Par:
soNomad
Réclamation assurance voyage refusé

 

On entend souvent parler d’histoire d’horreur concernant des voyageurs qui ont vus leurs réclamations d’assurance voyage refusé pour tel ou tel raison, ou que l’assureur a refusé de rembourser les frais médicaux suite à des déclarations incomplètes ou de non-divulgation.

Comment éviter de se faire prendre?

Selon le THIA (Travel Health Insurance Association) on compte pour environ 500,000 demandes de réclamations de toutes sortes par année. De ce 500,000 environ 15,000 demandes d’indemnité sont refusées. Personnellement, je trouve que ce nombre aurait pu être réduit en suivant ses quelques conseils.

·        Déclarez toutes vos conditions médicales, ne cachez rien, vous croyez épargner quelques $, mais en vérité si vous avez besoin de soins à l’étranger et que vous avez fait une fausse déclaration, votre demande sera refusée et votre police pourrait devenir nul et sans effet.

·        Connaissez vos conditions médicales, en cas de doute, consultez votre médecin et ou pharmacien pour avoir un portrait de votre situation médicale.

·        Vous avez des médicaments prescrits à votre dossier que vous n’utilisez pas, par exemple une pompe de nitro, ou une pompe de Ventolin que vous avez en votre possession au cas où la prochaine bronchite surgit pendant votre séjour? Sachez que même si vous ne l’utilisez pas, la question de l’assureur est; Au cours des….avez-vous….pris ou été PRESCRIT un médicament d’ordonnance? et oui, le mots à retenir ici est prescrit, même si vous ne l'avez pas utilisé dans la dernière année.

·        Suivez les traitements médicaux prescrits par le médecin, ne pas suivre un traitement ou l’ignorer peux non seulement avoir des conséquences graves sur votre santé, mais peut aussi constituer une raison de refus de la part d’un assureur.

·        Même chose si vous avez des examens d’investigations, par exemple, un électro cardiogramme avec résultat anormal, votre médecin vous demande de suivre des examens supplémentaires et vous refusez ou repoussez quelques semaines ou mois afin de ne pas nuire à votre voyage, semble être une bonne idée? Contrairement à la croyance populaire, vous êtes en investigation et la majorité des assureurs exclus toutes conditions qui sont présentement en investigation. Certains assureurs refusent catégoriquement d’émettre une police d’assurance voyage tant que le client est en investigation.

·        Bref, considérez que tout changements dans votre état de santé, même un changement de dosage à la baisse d’un certain médicament doit être signaler à votre assureur avant votre départ.

·        Référez-vous à la clause de STABILITÉ définie dans votre police. Cette dernière vous guide soit en nombre de jours ou de mois auquel vous devez être stable et sous contrôle, c’est-à-dire aucun changement, aucune investigation, ni nouveaux traitements, etc.

·        Posez des questions, n’hésitez pas à parler à votre courtier de votre dossier médical, il a la responsabilité de vous trouver non seulement le meilleur produit disponible pour vous, mais également le produit le mieux adapté à votre situation médicale.

·        Prenez connaissance de votre police, je sais, c’est long et peut être aimeriez-vous mieux aller chez le dentiste pour un traitement de canal que de vous taper cette lecture! Si vous êtes comme moi, prenez au moins connaissance de la section éligibilité de la police, référer vous également à la section des exclusions et limitations et prenez connaissance des couvertures incluses dans votre police en d’autres mots de ce qui est couvert.

·        Conservez votre carte d’assistance en tout temps sur vous, à l’étranger après votre passeport, c’est parmi les documents les plus importants a possédez avec vous. Vous pouvez toujours économiser l’encre de votre imprimante an conservant votre police d’assurance voyage dans votre boite de réception de courriel et vous y référer en cas de besoin. Votre carte d’assistance est le document qu’un médecin traitant, clinique ou hôpital vous demanderons en premier.

·        En cas d’urgence, contactez toujours le service d’assistance après le 9-1-1 et si les services du 9-1-1 ne sont pas requis, contactez l’assistance d’urgence, non seulement celle-ci vous guidera t’elle vers un centre avec des soins appropriés, elle veillera à ce que les soins nécessaires vous soient prodiguer. Elle vous guidera vers son réseau de médecins, cliniques et d’hôpitaux reconnus afin quelques soins prodiguer soit comme si vous étiez dans votre province de résidence.

·        Un dernier conseil, suivez à la lettre les demandes et directives de votre compagnie d’assistance, votre voisin connaît peut-être tous les trucs et astuces de la vie, mais rappelez-vous que la facture pour les soins est à votre nom et à celui de votre assureur pas à votre voisin!